Les traditions de fin d’année

Le principe de cet echange en Equateur c’est surtout de connaitre une autre culture. Et quel meuilleure periode que celle de Noel pour les traditions.

Tout d’abord il faut savoir que l’ambiance de Noel n’est pas tres presente : il fait 20°C dans la journée, le durée du jour reste la meme et les rues ne sont pas beaucoup decorées…

Heureusement j’ai eu pas mal d’activitées de Noel pour me rappeler que cette fete approchait . Des concerts avec l’orchestre, d’autre avec la bande du college dans un centre comercial, organiser un spectacle avec ma classe, aller dans un petit village pauvre pour distribuer des bonbons traditionels… Un mois de decembre bien chargé en somme.

Le groupe de musique du college

Deux jour apres le debut des vacances, c’ est deja le 24 decembre. J’ apréhende beaucoup ce soir de reveillon, le premier sans ma famille, sans toutes ces coutumes qui me sont familieres… Cela c’est cependant tres bien passé.

Vers 4h nous arrivons chez ma tante, oú une bonne moitié de la famille est reunie . A 6h nous commencons réelement la soirée avec chacun qui presente un petit quelquechose : pour ma part 2 oeuvres equatorienne a la trompettes acompagné du pere a la guitare. Les autres continue avec des poemes, des chansons et meme des tours de magie.

Cependant lorsque les spectacles se terminent nous partons. Nous allons avec les parents voir un de mes freres. Suite a des problemes, il s’est separé des autres et nous a donc invité séparément a diner avec sa femme et ses enfants , j’ai trouvé ca un peu triste un soir de Noel. Lorsque nous arrivons a sa maison nous nous installons pour chanter de chants de noel puis passons a table. La tradition est de manger de la dinde, literalment tous le monde en mange. Apres ce delicieux repas nous lancons des feux d’artifice et finnisons la soirée tranquilement.

Pour l’ouverture des cadeaux il n’y a pas vraiment de regles, c’est generalement a minuit sous le sapin

Le 25 nous nous retrouvons en famille pour un repas plus tranquille . Avec les restes de dinde ( oui c’est vraiment toutes les vacances de la dinde vous allez voir) nous preparons un plat colombien qui malgres qu’il ne soit pas traditionel de Noel et bien special. Il faut ecraser entre deux planches une grande banane plantin frie. Bizarement plus on a mangé la veille plus la bannane est ecrasée. On s’en sert ensuite comme une espece de galette pour la garnir avec a peu pres ce que l’on veut.

Apres quelques jours qui passent a une vitesse folle nous voila au 31 decembre : el año nuevo / la nouvelle année. C’est cette fete la qui m’as beaucoup surpris, a quelle point elle pouvait etre differente.

Nous nous retrouvons dans la matinée du 31 pour les preparatifs de l’apres midi. Les activités etaient organisés par les cousins ( qui ont en moyenne 30-35 ans). Nous cuisinons la dinde et fabriquons notre año viejo « vieille année ». C’est en fait un manequin de papier ou de carton qui represente tout ce qui c’est passé durant l’année qui se termine, que ca soit bon ou mauvais et que l’on brule a minuit pile. On en trouve dans toutes les rues plur en acheter dont certains qui sont vraiment bien fait, en forme de super hero ou homme politique. C’est cependant encore plus drole de le faire soit meme

Pour passer la fin soirée et le decompte nous changeons tous d’endroit pour aller chez une autre tante. Sur le trajet nous rencontrons las viudas  » les veuves » qui sont les epouses des manequins prets a flamber. Ce sont en fait des hommes qui se deguisent en femme et demande quelques centimes en arretant les voitures, c’est une tradition vraiment drole et tout le monde se prete au jeu et collabore. Une fois dans la maison nous dinnons rapidement, encore de la dinde, et sortons dans la rue pour commencer les festivités

Finalement le decompte arrive : tout le monde est dans la rue et on brule los años viejos , on se fait la bise de nouvelle année. Lors du decompte chacun recoit 12 grains de raisins pour 12 voeux. A minuit pile c’est une veritable fete dans toute la ville, il y a reelement des centaines de petits feux d’artifices de tous les cotés avec des feu des manequins seulement a moitié éteinds en plein milieu de la route.

Pour conclure ces fetes ont vraiment été superbes pour moi, ma famille est tres chaleureuse et tous m’ accueillent les bras ouverts. C’est dans ces moments la que l’echange prend toute sa valeur culturelle et humaine avec des traditions originales et uniques qui meriteraient bien une exportation en France

Je vous souhaite a tous une merveilleuse année 2019 en sachant deja que la mienne va etre extraordinaire.

Publicités

Tour des plages

6h30, mercredi 18 octobre, je suis sur le parking de quito avec ma valise, pret a partir pour un tour des plages.

Ce petit voyage, organisé par le Rotary, nous fait faire le tour d’une region cotiere : Manabí.

Ainsi le mecredi matin les jeunes de Quito (une vingtaine) partons pour la region de Manabi, a environ 8h de route. Nous passons par de supers paysages : haute montagne, foret tropicale, plaine de bannaniers et enfin une partie plus cotiere.

Nous arrivons vers 16h a la premiere ville de notre periple : Portoviejo. Nous nous installons dans notre hotel apres avoir retrouve tous les autres etudiants d’echanges d’Equateur et partons rapidement pour faire un tour de la ville

Nous nous promenons dans le principal parc de la ville ou se deroule beaucoup d’activité comme du foot, de l’escalade, un super skatepark, et meme danse. On nous avait meme preparé un petit acceuil special : divers messages difusé sur le lac du parc.

Nous nous promenons dans le principal parc de la ville ou se deroule beaucoup d’activité comme du foot, de l’escalade, un super skatepark, et meme danse. On nous avait meme preparé un petit acceuil special : divers messages difusé sur le lac du parc.

Nous rentrons ensuite a l’hotel sur le toit d’un bus touristique avec musique.

Le lendemain nous nous reveillons de bonne gwure pour partir au grand defilé de la ville. Ce defile regroupe toutes les associations de la ville : groupes de musique, ecoles, club de danse, nous avons meme rencontré des scouts. Le defilé ce passe dans la rue principale et les habitants de la ville viennent voir.

Notre role etait de reprensenter le club Rotary eg les echanges internationaux. Pour cela on portait notre veste d’echange. C’est une veste que notre pays d’acceuil nous donne et qui change de couleur selon le pays. Par exemple bleue roy pour la France, noir pour l’Allemagne. Sur cette veste on met des pin’s. Chacun crée le sien puis on se les echanges.

Apres une heure a attendre le debut nlus commencons a marcher. Nous passons brievement devant la tribune d’honneur pour presenter le club puis partons.

Apres une heure a attendre le debut nous commencons a marcher. Nous passons brievement devant la tribune d’honneur pour presenter le club puis partons.

On prend le bus jusqu’a notre seconde destination du voyage : Manta a quatre cinq heures de route.

Nous faisons une escale pour manger a Montecristi, la ville du chapeau panama.

Nous visitons ainsi le musée du chapeau, qui explique leur fabrication, de la feuille de palme au tressage a la main. Je profite d’un petit marché pour m’en acheter un.

Nous visitons ainsi le musée du chapeau, qui explique leur fabrication, de la feuille de palme au tressage a la main. Je profite d’un petit marché pour m’en acheter un.

Nous partons ensuite vers le second hotel, un super hotel sur la plage avec piscine. Le temps d’arriver et de s’installer il faisait deja nuit. Nous passons donc la soirée dans la piscine puis chantons sur du karaoke.

Le lendemain est une journée plage. Premierement nous faisons un petit stage premier secours avec un imfirmier ou nous apprenons les bandages, les positions de securité, le massage cardique. C’est cool d’avoir fait ca, parceque notre role du stage et du Rotary en general c’est pas juste de s’amuser mais aussi la cultures et les aides sociales

Enuite c’etait des petites olympiades : diviser en deux equipes nous avons fait du tir a la corde, des courses, du lancé de poids… nous avons fini par une baignade collective avant de dejeuner.

C’en suit une une apres midi penard avec billard piscine et preparation de la soirée.

En effet, les organisateur nous avaient demandé de preparer une petite mise en scene a faire par nationalité. Ai si nous avons eu des danses bresilienne et japonaises, un sketch allemand et belge du violon pour la Finlande et des chansons hollandaise, americaines, taiwanaise et suises. Les Francais nous avons preparé une chanson, L’aventurier (ou Bob Morane pour les intimes) avec acordeón guitare et trompette ( mais c’est pas moi qui jouait) avec ca on a reussi a mettre une ambiance de folie !

Pour le quatrieme et dernier jour actif, on nous aves preparé un petit parcours. Tout d’abord une superbe plage, une des plus belle d’Amerique du Sud. Elle est en faite située dans une reserve naturelle bien speciale : c’est une foret mais oú les arbres sont totalement secs. Pour traverser la la reserve nous prenons une petite voiturette et nous voici a la plage.

Elle est reelement magnifique : sable chaud et fin, petites vagues et entourée de falaise de chaque coté. Nous baignons donc tranquillement puis faisons un petit tour pour profiter du paysage. On peut aussi noter ce contraste entre la mer bleue et la verdure grise toute seche .

La seconde activité est un parc un peu en dehors de la reserve. . D’abord ils nous parlent un peu des indigenes qui y vivaient puis nous faisons une petite ballade dans la foret. Nous terminons la promenade par un bassin. Dans ce bassin de 10 m de diametre environ ce ramasse de la boue pour les soins cosmetiques. C’est en fait la terre qui contient des elements speciaux, c’est pour ca que la foret est toute seche. Nous nous baignons meme dans ce bassin, bien que ca soit pas recommandé par ce que l’eau sent horriblement mauvais.

Nous rentrons donc bien fatigué de cette superbe excursión.

Dans la soirée nous élisons le roi du campement et dansons pour notre derniere nuit.

Le lendemain nous petit dejeunons et partons directement dans nos ville repectives la tete plein de souvenirs et le dos de coups de soleil.

Desolé ca fait un mois je dois ecrire cette article mais j’ai ei quelque probleme (j’ai du le reecrire deux fois)

Un Weekend haut en couleur

Pour la fete de l’indépendance de Guayaquil , le lundi de ce weekend était férié . On a donc put faire plein de choses

Premièrement le samedi mes parents organisaient un déjeuner de famille . Le vendredi nous avons donc cuisiné toute l’après midi . Au menu Les délices de la mer avec au choix soupe froide de crevette ou de poisson , ou poisson cuit a la vapeur ou frit. L’après midi nous avons donc coupé les nombreux légumes : oignons , poivrons, piment , carottes…

Le lendemain nous allons dans la maison de dux tantes qui vivent a côté et ou sont organisées la majorité des repas de famille . Nous préparons la salle et la famille ( en tout 70 personnes )commence a arriver. La chose un peu particulière c’est que les invités doivent payer leur repas . De plus les gens viennent un peu a l’heure qu’ils veulent .

Après avoir mangé un excellent repas et avoir fait le serveur , la fête continue avec un jeune musicien venue pour l’occasion. Ensuite ils mettent la musique et commence a danser . La danse est une véritable passion chez eux . Tous le monde danse , du petit enfant a la grand mère de 70 ans ! La fête se finie assez tard et nous rentrons bien fatigués de cette journée.

Le lendemain apres un réveil bien tardif nous partons en expédition au Nord du pays

Tout d’abord nous mangeons dans un petit restaurant de rue , un plat typique a base de mais spécial. Après le déjeuner nous nous arrêtons sur la route pour voir un grand lac .

En continuant un peu la route , nous voici dans la ville d’Otavalo , un ville réputée pour son marché et son exportations de produits équatoriens . Ici , les gens sont habillés dans la tenue typique . Robe noire et chemisier blanc pour les femmes et pantalon blanc et pancho noir pour les hommes avec comme chaussures des espèces d’espadrilles et le traditionnel chapeau.

Homme avec la tenue traditionnelle et des lamas !

Dans la ville nous passons par un petit bout du marché pour acheter de la nourriture spéciale. Nous rentrons ensuite dans un parc en plein dans la ville où il a une grande cascade . Nous faisons donc une petite ballade dans le parc pour enfin voir la cascade. Elle est très impressionnant et tres belle avec la petite rivière qui suit dans la forêt tropicale.

Nous poursuivons notre route vers le Nord pour aller vers un autre lac . Celui ci est beaucoup plus impressionnant : c’est un lac dans un dôme de volcan avec deux îles dedans. Nous prenons un petit bateau pour faire un petit tour dessus . Avec un guide qui nous donne des infos sur le volcan et la formation du lac et de ces îles.

Nous rentrons bien fatigués après un bon repas dans un autre petit restaurant puis nous regardons un petit film.

Le lendemain , lundi ,était plus un journée de repos . Nous mettons la voiture au garagiste et allons manger . Dans l’après midi nous regardons deux film . Dans la soirée il est temps de revenir a la réalité de l’école en travaillant un peu.

Ce weekend était bien sympa , avec ke jour en plus nous avons put passer du temps en famille, aussi bien éloigné que proche, et voir du pays.

Premiere semaine de classe 🎓

Ah la rentrée des classes , le moment décisif qui annonce la fin des vacances de 3 mois.
Ainsi le lundi 10 septembre je reprends l’école.

Pour aller au collège il faut d’abord porter l’uniforme : il en existe trois différents

Un de rassemblent avec veste , chemise blanche et cravate

Un pour tout les jours avec chemise bleue et pull.

Et le troisième est celui de sport : jogging et sweat et chaussures de sport obligatoirement blanches.

Je suis dans un lycée connu a Quito , il fait des touts petits (6 ans ) jusqu’au bac. Il est donc assez grand : il y a un grand terrain de foot , deux de basket , un de volley , une piscine et un bar- snack .

Au niveau de ma classe je suis dans un programme international spécial en Équateur , je suis donc dans une petite de 11 ! Différents des 35 en France. C’est une classe de garçon avec une seule fille , une Finlandaise qui est en échange comme moi . C’est pratique de pas être tout seul a pas tout comprendre .

Au niveau des matières les sciences sont un peu plus difficiles car ils en sont plus loin . De manière générale les profs parlent beaucoup et on écrit pas grand chose. On a pas trop l’impression qu’ils ait un programme fixe et font pas mal d’apparté .

Stage de langue sur la côte

Plage , piscines , palmiers, buffets, jacuzzis : Voila un super programme pour 5 jours de vacances avec les jeunes du Rotary.

Nous partons tres tot le dimanche matin de Quito avec un bus rempli de jeunes d’échange Rotary. Après 7 heures de foret de bananiers et de palmiers pour aller sur la côte nous voici arrivés a l’hôtel . Nous découvrons les très beaux bâtiments , les 5 piscines et la super vue sur la mer.

Photo prise par le drone d’un jeune

En tout nous étions environ 80 jeunes du monde entier étant comme moi en Équateur, avec quand meme beaucoup d’allemand et une quinzaine de français.

Durant ces 5 jours ont avait toute la matinée des cours d’espagnol , qui n’était pas l’activité la plus passionnante de la journée. Apres le déjeuner on allaient tous a la plage situé sur une petite île juste en face en prenant deux minutes le bateau.
La plage était vraiment superbe avec les palmiers et les transates. Et les vagues de l’océan Pacifique ( et oui première fois dans le Pacifique ) étaient top avec une mer un peu chaude. Sauter des vagues avec 80 jeunes ca fait son impression. J’ai aussi pus grâce a ma nouvelle Go Pro prendre de superbes images.

Ensuite la plage fermait a cause de la marée et c’était direction piscine/jacuzzi.

Enfin les soirées étaient partagés entre jeux de cartes, discussion, spectacle de l’hôtel et danse sur la plage.

Ce séjour était absolument génial ! C’etait super de parler avec des jeunes du monde entier de la première semaine que nous avions passe en Équateur.

Premiers jours

A la sortie de l’aeroport nous prenons la voiture pour aller a la maison. Après une longue traversée de Quito nous voici enfin arrivé . Je découvre la maison , déballe mes bagages puis nous partons vers un point touristique de Quito : une immense statue de la vierge Marie qui surplombe la ville avec un magnifique point de vue

sdr

Nous mangeons ensuite des petites spécialités dans un marché : une sorte de gauffre frie  un chausson au fromage er  une boisson très chaude a base de canelle. Nous rentrons ensuite pour un repos biens mérité .

Le 25 août nous prenons un barbecue avec mon frere d’accueil et ses deux enfants . Au menu : sausisses , mais, pomme de terre salade et banane grilles.

 

img-20180825-wa0014

 

Apres ce super repas nous sortons jouer dans un parc au programme : pistolet avec des balles en mousse, football et boule roulante geante . C’est vrai qu’ils savent vraiment s’amuser  la bas !img-20180825-wa0006Le lendemain nous partons faire une ballade dans une reserve naturelle a 2h de Quito dans les montagnes a 4000m d’altitude . On peut y voir des vaches , des chevaux en liberté des lapins et des condor les plus grands du pays. Mais le  plus impressionnant c’est surtout cet enorme lac qui sert de réservoir a eau de la ville. A cause de l’atitude et du vent il y fait tres froid et on attrape vite mal a la tête a cause du manque d’oxygène.sdr

Envol vers l’Equateur

Le 24 août , le grand jour est enfin arrivé . Il est 5h du matin et je suis a l’aéroport de Paris avec mes parents , mes 2 valises et ma trompette . Je vois dès les premières minutes dans l’aéroport un jeune avec sa veste bleu du Rotary club  qui comme moi part en Équateur. Après l’enregistrement des bagages me voilà fin pret a dire au revoir a mes parents puis monter dans l’avion

fb_img_15353387766861

Pour une première fois dans un avion tout c’est passé a merveille.Le premier vol m’ emmenait en escale a Amsterdam.  Je prend alors le deuxième avion qui est lui beaucoup plus impressionnant. En 10h de vol on peut faire vraiment plein de trucs : regarder des films , écouter de la musique , jouer aux jeux vidéo , parler avec tout les jeunes du Rotary qui prenait le meme avion que moi pour l’Equateur , manger deux fois et dormir !

dig

Aprèsce long vol  je posse le premier pied dans le pays. Je récupère mes valises puis je vais vers ma famille : ils m’ ont fait un super accueil avec un joli ballon sur lequel étais écrit  » Bienvenido Joseph ! « . Dès les premières minutes ma famille est super super gentille.

 

img-20180824-wa0002

La suite de la journée au prochain épisode 😋.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer